• Bonjour : Comment vous présenteriez-vous aux lecteurs ?

Autrice, romancière, franco-mauricienne.

J’écris aussi des nouvelles, un peu de poésie, quelques slams, et je suis également artiste-peintre. Curieuse, sociable, avide de découvertes, j’adore partager et voyager.

  • Pourriez-vous nous raconter comment vous avez commencé à écrire ?

Je crois que j’ai toujours écrit. Des journaux intimes et des poèmes pendant l’adolescence, une première nouvelle à 13 ans, puis des textes, des humeurs, des poèmes, sur des carnets, des bouts de papier. L’idée de me lancer dans un roman est partie d’un jeu, un pari, avec un ami. C’était en 2009.

  • Que représente l’écriture pour vous ?

L’écriture m’est essentielle. C’est à la fois une urgence et une activité salvatrice.

  • Pourquoi êtes-vous devenu auteur ?

Parce que j’avais ce besoin en moi d’écrire, encore et toujours. D’exprimer des émotions, de les partager.

  • Exercez-vous une profession en parallèle de l’écriture ?

Oui, je suis professeure à l’université de Nantes.

  • Dans quelles conditions écrivez-vous ? Avez-vous des rituels ?

Quand la maison est silencieuse. Je m’enferme dans mon bureau avec mon ordinateur et une grande mug de thé.

  • Avez-vous un lieu privilégié pour écrire ?

Mon bureau chez moi. Il m’arrive aussi régulièrement d’écrire dehors, sur un banc, en bord de rivière. J’aime écouter le bruit de l’eau, les bruissements dans les taillis, les oiseaux.

  • A quoi ressemble une journée type consacrée à l’écriture pour vous ?

Une journée seule, une théière pleine. Dans une bulle.

  • Quand avez-vous écrit votre premier livre ?

En 2009.

  • Avez-vous suivi des cours spécifiques pour cela ?

Non.

  • Combien de temps mettez-vous pour écrire un livre ?

C’est très variable ! Plusieurs mois, un an.

  • Avez-vous un pseudo ? Si oui pourquoi ? Quelle est sa signification ?

Je n’ai pas de pseudo.

  • D’où vient votre inspiration ?

De la vie quotidienne, de ce que j’entends, vois, lis.

    • Comment vivez-vous vos écrits, personnages…

Je m’imprègne totalement de la vie de mes personnages, je deviens eux/elles. C’est parfois difficile, douloureux.

    • Vous imprégnez-vous d’eux ? Parlez-vous à vos personnages ?

Je ne parle pas à mes personnages, je suis mes personnages.

    • Pour créer vos personnages vous inspirez-vous de votre entourage ?

Oui, parfois, plus ou moins.

  • Quel est votre parcours au niveau littéraire ?

Grande lectrice dès l’enfance. Lecture des grands auteurs et autrices à l’adolescence. Pratique du théâtre à l’adolescence. Etudes littéraires.

    • Est-ce que le métier d’auteur est difficile ?

Oui, c’est difficile. Parce que l’inspiration n’est pas toujours compatible avec une vie de famille, et une vie professionnelle autre. Parce que l’on reprend ses textes un nombre incalculable de fois sans jamais être vraiment totalement satisfaite ! C’est difficile aussi car très peu d’élu(e)s vivent de l’écriture, et qu’il n’est pas simple de concilier deux métiers.

    • Avez-vous été publié ?

Oui, j’ai été publiée à compte d’éditeur dès mon 1er roman.

    • Cela a-t-il été difficile ?

Cela a surtout été long pour le 1er car quand on ne connaît pas le monde de l’édition, il est difficile de s’y retrouver et de cibler les maisons d’édition.     

    • Qu’éprouvez-vous avant la sortie d’un roman ?

Un mélange d’impatience, d’excitation, d’angoisse. Parce qu’on écrit pour partager, pour être lu(e), mais en même temps, écrire est aussi une   expérience intime. Etre publié(e), c’est s’exposer.

  • Connaissez-vous le syndrome de la page blanche ?   

Oui, mais rarement.

Plutôt quand j’écris sur un thème donné (pour un concours, par ex).

    • Si oui, expliquez comment vous dépassez cela.

Parfois en renonçant, ou en attendant que l’inspiration vienne d’elle-même, que ce soit le lendemain ou plusieurs jours/semaines plus tard.

  • Avez-vous débutez sur wattpad ou une autre plateforme d’écriture ?

–> Non.

Qu’en pensez-vous ? –>Pas d’avis.

  • Que pensent vos proches (amis…) de vos écrits ?

Ça leur plaît !

  • Comment votre entourage (famille, amis..) réagit à votre métier d’auteur ?

Très bien, on m’encourage, on me félicite !

  • Que voulez-vous transmettre à travers vos livres, écritures ?

Une sensibilité. Des tranches de vie. Des faits de société. J’ai un côté militant qui transparaît dans mes romans.

  • Quel est votre univers ?

Littérature intimiste.

  • Pouvez-vous faire une liste de vos écrits et nous en parler brièvement ?
    • Maman, Papa, Louise et Moi, roman, 2018, Ed. Les Orfèvres

Récit douloureux de la chute d’une adolescente dont la vie bascule brutalement.

Un titre léger, un roman violent.

    • 22 rue Pascal. Nouvelles Dans l’Ascenseur, recueil collectif, Ed. En Volume (suite à un concours), 2015
    • Léa, 2014 : Nouvelles érotiques (recueil autoédité)
    • Dans ma Tête, texte pour la scène, 2014 : Monologue sur la folie
    • Cactus Orchidée, roman, 2012, Ed. Chloé des Lys

Nouvelle version autoéditée (retravaillée), 2018 Zoé pense trop, Zoé travaille trop, Zoé donne trop. Amour, amitié, quelle est la nature de ces liens si forts qu’elle va tisser petit à petit, avec ce jeune homme? Un écrit tendu, des émotions palpables, une société qui condamne. Récit d’un amour atypique.

  • Voulez-vous partager un lien vers une page de vos romans en ventes.

Le mieux est de visiter mon site web : www.audreyharelcasanove.fr

Et plus particulièrement pour mon dernier roman publié en sept 2018 (on peut même y lire les 1ères pages) : www.editionslesorfevres.com

    • Avant-première : Pourriez-vous partager ici un extrait de votre dernier écrit ?

–> Extrait de Tu n’en auras pas deux, manuscrit juste achevé, entre les mains de ma maison d’édition.

« Mes journées se suivent et se ressemblent. À la fois longues mais sans ennui. Le goût de rien, mais le réconfort du repos. Des journées lisses. Malgré les sanglots qui s’abattent sur moi parfois, sans jamais prévenir. Malgré les malaises. Les douleurs. Les crises d’angoisse qui me collent au sol, les muscles tétanisés. L’envie de partir loin, très loin. Me réfugier dans une grotte, seule. Loin de la civilisation. M’éloigner de tout ce qui pollue ce triste monde. Perdre la vue et l’ouïe. Disparaître.

  • Vos histoires ont-elles un lien commun ? Si oui lequel ?

Je crois que l’on y retrouve ma fibre militante, une peinture de la société          contemporaine.

  • Avez-vous des anecdotes à nous partager sur vos ouvrages ?

Lors de l’écriture de mes deux premiers romans, j’ignorais jusqu’au dernier moment quelle fin j’écrirais.

  • Avez-vous un auteur de référence ?

Un seul ?! Mes auteurs, autrices préféré(e)s sont, dans le désordre :

Amélie Nothomb, Martin Page, Annie Ernaux, Haruki Murakami, Stefan Zweig, Charles Baudelaire, DH Lawrence, les sœurs Brontë, Milan Kundera, Jane Austen, Françoise Sagan, Simone de Beauvoir, et j’en oublie !

    • A) Si oui, vous en êtes-vous inspiré ?

Non, je ne pense pas.

  • Quel est votre dernier ouvrage ?

–> Lu :   Regarde les lumières mon amour, Annie Ernaux

–> Ecrit : Je viens de mettre un point final à mon 4è roman, titre provisoire Tu n’en auras pas deux

–> Publié : Maman, Papa, Louise et Moi, sept 2018, Ed. Les Orfèvres

  • Laquelle de vos œuvres préférez-vous ?

Je les aime toutes J’ai un faible pour mon second roman et l’une de mes nouvelles, 22 rue Pascal, Dans l’Ascenseur.

  • Quel est pour vous le top 5 des meilleurs livres ou auteurs ?

Encore une question difficile^^ Les Fleurs du Mal de Baudelaire, Bonjour, Tristesse de Sagan, Vernon Subutex de Virginie Despentes, L’Insoutenable Légèreté de l’Être de Kundera, La Métaphysique des Tubes de Nothomb.

  • Etes-vous sensible à la critique littéraire ? (constructive !)

Oui, bien sûr.

  • Tenez-vous compte pour la suite de vos écrits des critiques ou avis des lecteurs ?

Oui, bien sûr, tout ce qui est constructif reste en mémoire quand on écrit après.

News :

  • Avez-vous un projet en cours, si oui pouvez-vous nous en parler ?

J’ai deux projets de publication en cours : deux romans (3è et 4è) terminés qui sont entre les mains de mon éditrice.

    • A) Descriptions des personnages

– personnage principal : une jeune femme de 17 ans (roman n°3)

– personnage principal : une femme (roman n°4)

    • b) Un mot sur l’histoire ?

– le douloureux passage à la vie d’adulte à travers une expérience amoureuse (n°3)

– la chute vertigineuse dans un burn out (roman basé sur le récit de mon expérience personnelle) n°4

    • c) Date de parution ou à quel moment de l’écriture êtes-vous ?

La réponse est à poser à mon éditrice^^. 2019 pour l’un au moins, j’espère. Il reste le travail de relecture/correction avec la maison d’édition pour les deux romans.

  • Quel est la question jamais entendue que vous rêveriez que l’on vous pose ?

–> Écrivez la ici svp :

–> Accepteriez-vous de passer dans l’émission La Grande Librairie ?

–> Réponse à celle-ci :

–> Oh Oui avec grand plaisir !

  • Cher auteur, aimeriez-vous vivre dans une histoire racontée dans un de vos livres?

Pas vraiment, parce que j’écris plutôt des choses tristes, voire tragiques. L’un de mes romans, le 4è, à paraître, sera basé sur mon vécu.

Photos de couvertures des romans

Audrey Harel-Casanove

AUDREY HAREL-CASANOVE

Nom des Romans

  • Titre du livre : Cactus Orchidée
  • Titre du livre : Léa
  • Titre du livre : Maman, Papa, Louise et Moi
  • Titre provisoire - Tu n’en auras pas deux

Liens Amazon

Remerciements

– La Famille Taupes Model –

Nous vous remercions pour cette Interview.

Celle-ci, fût pour nous un réel plaisir, que de vous parlez sur Facebook, d’apprendre grâce à votre interview un peu de chose sur vous & votre univers.

Nous espèrons que vous, ami(e)s lecteurs : Découvrirez, ou redécouvrirez cet auteur.

–> Merci beaucoup à vous. Bisous cordiales de notre part.

Nos partenaires

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial