• Comment vous présenteriez-vous aux lecteurs ?

Comme un guide dans un monde où les phrases sont des cités et des paysages, où les idées remplacent les véhicules.

  • Quel message voudriez-vous transmettre à vos lecteurs ?

Je veux simplement proposer un voyage, entraîner par la main ceux et celles qui veulent bien me suivre pour quelques heures, quelques jours.

  • Pourriez-vous nous raconter comment vous avez commencé à écrire ?

Jeune, je lisais beaucoup, j’ai peu à peu imaginé que je pouvais dépeindre des phases de vies pour partager et faire rêver à mon tour.

  • Que représente l’écriture pour vous ?

Une évasion sans doute, dans un monde où tout peut se maîtriser où tout semble possible.

  • Pourquoi êtes-vous devenu auteur ?

Sans vraiment le vouloir écrit après écrit.

  • Exercez-vous une profession en parallèle de l’écriture ?

Hier oui, aujourd’hui retraité.

  • Dans quelles conditions écrivez-vous ? Avez-vous des rituels?

Aucun.

  • Avez-vous un lieu privilégié(s) pour vous écrire ?

Non.

  • À quoi ressemble une journée type consacrée à l’écriture pour vous ?

Rien de particulier. J’écris n’importe où quand l’occasion se présente. J’aime bien écrire lors d’un voyage en train.

  • Quand avez-vous écrit votre premier livre ?

Au début des années 2000

  • Avez-vous suivis des cours spécifiques pour cela ?

Non.

  • Combien de temps mettez-vous pour écrire un livre ?

Au début plusieurs années, aujourd’hui 1, voire 2/ 3 ans.

  • Avez-vous un pseudo ? Si oui pourquoi ? Quelle est sa signification?

J’en ai eu un pour mes trois premiers romans et mon recueil de nouvelles.

Alain Badirac. Il est lié à un souvenir d’enfance et de ma région d’origine :

Baliracq Maumusson est une commune située dans les Pyrénées-Atlantiques, entre Aire-sur-l’Adour et Pau.

Désormais, j’écris avec mon nom.

  • D’où vient votre inspiration ?

    • A) Comment vivez-vous vos écrits, personnages ?

Un évènement, une idée, un souvenir et une histoire commencent. Comme une plante, parfois un écrit se développe, quelquefois s’étiole, et même peut disparaître.

    • B) Vous imprégnez-vous d’eux ? Parlez-vous à vos personnages ?

Non, un personnage prend vie et peu à peu j’affine ses actions, son passé, son devenir.

    •  C)Pour créer vos personnages vous inspirez-vous de votre entourage ?

Non.

  • Quel est votre parcours au niveau littéraire ?

Solitaire. Depuis peu, j’échange avec d’autres auteurs sur mes écrits et les leurs.

  • Quel est votre parcours au niveau littéraire ?

    • À)Est-ce que le métier d’auteur est difficile ?

Exigeant.

    • B) Avez-vous été publié ?

Oui.

    • C) Cela a-t-il été difficile ?

Pas vraiment, mais décevant face à l’attitude de certains éditeurs. Pour moi, c’est un conseiller qui doit permettre à l’auteur d’exister. Le profit à court terme est souvent leur seule motivation.

    • D) Qu’éprouvez-vous avant la sortie d’un roman?

De la fierté. Les ressentis des lecteurs sont de grands moments.

  • Connaissez-vous le syndrome de la page blanche ?

Jamais.

  • Avez-vous débuté sur wattpad ou une autre plateforme d’écriture ?

Non.

  • Que pensent vos proches (amis…) de vos écrits ?

Du bien j’espère.

  • Comment votre entourage (famille, amis..) Réagis à votre métier d’auteur ?

Métier, je ne pense pas. On en parle de temps à autre.

  • Que voulez-vous transmettre à travers vos livres,écritures?

Des moments de détente, dans un monde conforme au monde réel.

  • Quel est votre univers ?

Tous m’intéressent.

    • Voulez-vous partager un lien vers une page de vos romans en ventes.

    J’ai deux pages. La première porte le nom de mon roman : les larmes du désert.

    La deuxième (plus récente) porte mon ancien nom de plume ; Alain Badirac et présente mes romans précédents.

    • Avant-première : Pourriez-vous partager ici un extrait de votre dernier écrit ?

    « En cours de route, une force pousse Ronan à se redresser. Par réflexe, il refuse de se plier. Sa rébellion est dérisoire. Un choc brutal derrière la tête le paralyse. Plus tard, il tente d’ouvrir les yeux, en vain. Le bandeau est serré. Il ne perçoit que le bruit régulier du moteur. Ronan sombre, entouré par les odeurs d’huile d’une mécanique malmenée. De temps à autre, il retrouve ses esprits. Il refuse cette réalité violente. Il regrette de ne pas avoir terminé son repas. Il aurait souhaité s’évaporer comme une bulle de champagne. Il ne pense plus à la belle hôtesse de l’air. L’un des arrêts du véhicule est provoqué par un troupeau de chèvres. Ce dernier ne doit pas libérer la piste assez promptement. Il entend une voix gronder comme un orage. Une rafale d’arme automatique appuie la colère de ses ravisseurs. »

    Les larmes du désert. Alain MAUFINET.

    • Vos histoires ont-elles un lien commun ? Si oui lequel ?

    Non. Toutefois, cas particulier, je mets une dernière main à une suite de : la pluie Soleil.

    • Avez-vous des anecdotes à nous partager sur vos ouvrages ?

    Aucune ne me revient.

    • Avez-vous un auteur de référence ?

    Balzac, Chateaubriand.

      • À).Si oui vous en êtes-vous inspiré ?

    Peut-être.

    • Quel est votre dernier ouvrage ?

    –> Lu : Frère d’âme de David Diop (Prix Goncourt de lycéens).

    –> Écrit : Les larmes du désert.

    • Laquelle de vos œuvres préférez-vous ?

    La dernière.

    • Quel est pour vous le top 5 des meilleures livres ou auteurs ?

    Je ne sais pas faire ce genre de classement. J’y placerais sans hésiter les trois suivants :

    Le colonel Chabert d’Honoré de Balzac,

    Le Grand Meaulnes d’Alain-Fournier,

    Quatre-vingt-treize, de Victor Hugo

    • Êtes-vous sensible à la critique littéraire ? (Constructive !)

    Oui. Très.

    • Tenez-vous compte pour la suite de vos écrits des critiques ou avis des lecteurs ?

    Oui.

    News :

    • Avez-vous un projet en cours? Si oui pouvez-vous nous en parler ?

    Oui, plusieurs. Une suite de la Pluie Soleil et deux autres projets. Je ne tiens pas encore à en dire plus.

    • Quelle est la question jamais entendue que vous rêveriez que l’on vous pose ?

      • a) Écrivez-la ici svp :

    L’écrivain d’hier est-il le même que celui d’aujourd’hui.

      • b) Réponse à celle-ci :

    Je le pense. Il doit toutefois s’ouvrir sur le monde, plus qu’hier. Jadis, l’on pouvait écrire seul, isolé au fond d’un château. Une bonne bibliothèque et quelques cercles d’amis suffisaient. Aujourd’hui, il convient d’être attentif à un monde qui bouge vite et où pullulent les idées. Nous avons tous accès aux informations les plus diverses et les plus complexes. L’écrivain doit désormais les interpréter à sa manière, et offrir une traduction cohérente, innovante et attractive à ses lecteurs.

    • Cher auteur, aimeriez-vous vivre dans une histoire racontée dans un de vos livres? Et si oui dans la peau duquel de ces personnages le voudriez-vous ?

    Je ne me suis jamais posé la question. J’ai sans doute vécu quelques phases de mes histoires.

    Photos de couvertures des romans

    MAUFINET Alain

    Nom des Romans

    • Les Larmes du désert

    Liens Amazon

    Remerciements

    Nous vous remercions pour cette Interview.

    Celle-ci, fût pour nous un réel plaisir, que de vous parlez sur Facebook, d’apprendre grâce à votre interview un peu de choses sur vous & votre univers.

    Nous espérons que vous, ami(e)s lecteurs : Découvrirez, ou redécouvrirez cet auteur.

    –> Merci beaucoup à vous. Bisous cordiaux de notre part.

    Nos partenaires

    Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial